下花园| 蒲江| 汉源| 商都| 乾安| 澄迈| 松原| 扬中| 吐鲁番| 头屯河| 洪洞| 方正| 醴陵| 霍州| 金塔| 耿马| 广宗| 古交| 武冈| 宜阳| 阿荣旗| 东阿| 浠水| 浦城| 土默特左旗| 阿合奇| 武宣| 察哈尔右翼中旗| 鄂州| 乐昌| 双城| 织金| 大田| 贡山| 伊川| 义马| 鹿寨| 包头| 札达| 光山| 水富| 四子王旗| 道县| 土默特右旗| 津南

2018-06-20 00:25 来源:汉网

  

  百度林忠辉表示,这种治疗方法大多数孕妇都能配合。有些时候,长辈准备了太多补品,孕产妇吃不下,老人怕浪费只能自己吃,却因此患上急性胰腺炎。

因此,适当多吃富含镁的食物,比如坚果、柿子、菠菜等,对预防胰腺癌有一定作用。雀巢健康科学成立于2011年,是雀巢公司旗下的医学营养品公司,总部位于瑞士洛桑,在研究食品、营养和生命科学领域处于世界领先地位,为各种疾病生理状态下需要肠内营养支持的人群提供先进和个性化的解决方案。

    煎饼果子摊开业没多久,生意的火爆超出了红姐预料,每天要卖200多个煎饼果子,每天早上5:30左右她就起床到菜市买菜准备食材,早点去能买到比较新鲜的蔬菜,做出来的煎饼果子更绿色更健康。  大学生活是丰富多彩的,参加社团、社会实践、交友、各种派对……当大多数学生把自己的生活打理的丰富多彩时,谢品臣却将大把的时间花在学术上,他更多的时间是在实验室、图书馆里度过的。

  迪丽热巴机场街拍  热巴则选择了一双拼色的运动鞋,看上去活力十足。集团通过整合资金、政策、人才、设备、管理及区域合作等资源,持续推进康复医疗服务的专业化,不断创新、优化管理运营模式,发展成为中国领先的康复医疗服务运营商。

最近,西式针灸、西式整脊陆续出现,应引起警惕,我们不能把文化传播变成被别人文化剽窃。

  雀巢健康科学主要研究方向涉及危重症营养支持、胃肠道健康、脑健康、代谢性疾病营养支持以及消费者健康等五大领域,拥有丰富的产品线,提供包括肠内营养制剂(管饲和口服营养补充)、医疗器械及诊断试剂等从筛查到干预的完整解决方案。

  此外,恒大农牧官方电商平台恒大优选已经正式上线,消费者通过手机轻松一点,或通过购买精品兑换卡,微信轻松一扫,就可享受到恒大农牧电商平台或卡兑换服务团队送货到家的周到服务。不过,他近来透过微博发文透露,因喉咙不适就医,就连用雾化器治疗都已经无效,同时PO出两张以针筒直接注射喉咙的照片,并在文中开玩笑形容:这种感觉…嗯…好舒服…。

  对于研究工作来说,最初并不是因为基础性和重大性,而纯粹是源于兴趣,这是支持自己持续做研究的力量。

  北京电力医院妇产科副主任、产科主任陈升平指出,社会经济发展水平是影响剖宫产率的首要因素,民众的认识程度、家庭经济条件、交通是否便利等问题也是不可忽视的因素。我会一直做下去,因为自己喜欢,卖的煎饼果子能够得到大家的喜爱,我感到挺开心的。

  离婚的人老痴风险没有增加,因为他们生活态度更积极,与孩子、朋友的接触多。

  百度加强防治结合,在注重疾病治疗的同时,加大对危险因素的控制,加强急危重症的救助和疾病康复,减少慢病发生、疾病加重和并发症的增多。

    不如跟马思纯来一款腮红的正确画法吧。这些二手服装店多为个人经营的小店,以高圆寺车站的南侧为中心共有100多家。

  百度 百度 百度

  

 
责编:
french.xinhuanet.com
 

                 French.xinhuanet.com | Publié le 2018-06-20 à 18:22
百度 1牙齿越白越好刘怡说,牙齿并非越白越好,如果牙色过分白,视觉上会有一种不真实感。


(Xinhua/Jin Liwang)

SHANGHAI, 3 mai (Xinhua) -- Des scientifiques chinois ont construit le premier calculateur quantique au monde capable de dépasser les premiers ordinateurs classiques, ouvrant ainsi la voie à la suprématie des ordinateurs quantiques sur les machines classiques.

Des scientifiques chinois ont annoncé cette percée mercredi lors d'une conférence de presse organisée à l'Institut des études avancées de Shanghai, relevant de l'Université des sciences et technologies de Chine (USTC).

Ils sont convaincus que l'informatique quantique peut écraser dans une certaine mesure la capacité de traitement des superordinateurs d'aujourd'hui. Selon une analogie, l'informatique quantique, c'est comme être capable de lire tous les livres dans une bibliothèque en même temps, alors que l'informatique conventionnelle serait de lire ces livres l'un après l'autre.

L'éminent physicien quantique Pan Jianwei, membre de l'Académie des sciences de Chine, a indiqué que l'informatique quantique exploitait le principe de superposition quantique fondamentale permettant à la fois le calcul parallèle ultra-rapide et les capacités de simulation.

En raison de l'énorme potentiel de l'informatique quantique, l'Europe et les Etats-Unis collaborent activement en la matière. Des entreprises du secteur des hautes technologies, telles que Google, Microsoft et IBM, ont également montré leur grand intérêt par rapport à la recherche sur l'informatique quantique.

L'équipe de recherche dirigée par M. Pan est en train d'explorer trois voies techniques : les systèmes basés sur des photons uniques, des atomes ultra-froids et des circuits supraconducteurs.

Récemment, Pan Jianwei et ses collègues, à savoir Lu Chaoyang et Zhu Xiaobo, professeurs à l'USTC, ainsi que Wang Haohua, professeur à l'Université du Zhejiang, ont créé deux records internationaux sur le contr?le quantique du nombre maximal de bits quantiques (ou qubits) photoniques enchevêtrés et de qubits supraconducteurs enchevêtrés.

Selon M. Pan, les calculateurs quantiques peuvent, en principe, résoudre certains problèmes plus rapidement que les ordinateurs classiques. Malgré les progrès substantiels de ces deux dernières décennies, la construction de machines quantiques capables de surpasser les ordinateurs classiques dans certaines taches spécifiques reste un défi.

Dans la quête de cette suprématie quantique, l'échantillonnage de bosons, un modèle de calculateur quantique intermédiaire, a beaucoup attiré l'attention, car il nécessite moins de ressources physiques que la construction d'ordinateurs quantiques universels, a expliqué M. Pan.

L'année dernière, MM. Pan et Lu ont développé la meilleure source au monde de photons uniques basée sur des points quantiques à semiconducteurs. Ils utilisent aujourd'hui cette source de photons uniques hautement performante et un circuit photonique électroniquement programmable pour construire un prototype d'ordinateur quantique multiphotons afin d'effectuer la tache d'échantillonnage des bosons.

Selon les résultats des tests, le taux d'échantillonnage de cette machine est au moins 24.000 fois plus rapide que celui de ses équivalents internationaux.

De plus, la machine est 10 à 100 fois plus rapide que le premier ordinateur électronique, ENIAC, et le premier ordinateur à transistors, TRADIC, dans l'exécution de l'algorithme classique.

Il s'agit du premier ordinateur quantique basé sur les photons uniques à dépasser les premiers ordinateurs classiques. Cette réussite a été publiée en ligne dans le numéro de cette semaine de Nature Photonics.

Dans le système de circuit quantique supraconducteur, une équipe de recherche conjointe de Google, de la Nasa et de l'Université de Californie à Santa Barbara, a annoncé une manipulation de haute précision de 9 qubits supraconducteurs en 2015.

Aujourd'hui, l'équipe de Pan Jianwei, Zhu Xiaobo et Wang Haohua a battu ce record. Elle a développé de manière indépendante un circuit quantique supraconducteur contenant 10 qubits supraconducteurs et a réussi à enchevêtrer les 10 qubits lors d'une opération quantique globale.

Des scientifiques chinois ambitionnent de réaliser une manipulation de 20 photons enchevêtrés d'ici la fin de cette année et tentera de concevoir et de manipuler 20 qubits supraconducteurs. Ils envisagent également de lancer une plate-forme d'informatique quantique en nuage d'ici fin 2017.

(contact du rédacteur : xinhuafr@xinhua.org)

   1 2 3   

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par email à xinhuanet_french@news.cn
分享
Interdiction estivale de pêche dans la province du Shandong
Interdiction estivale de pêche dans la province du Shandong
Chine : Festival des jumeaux au Yunnan
Chine : Festival des jumeaux au Yunnan
Chine : un nouveau pont ouvert à la circulation dans le sud
Chine : un nouveau pont ouvert à la circulation dans le sud
Nouvelles photos de Yang Mi
Nouvelles photos de Yang Mi
Défilé d'enfants mannequins à Fuzhou
Défilé d'enfants mannequins à Fuzhou
Chine : acrobatie aérienne à Zhengzhou
Chine : acrobatie aérienne à Zhengzhou
Chine : achèvement de l'arc du pont de Luohe
Chine : achèvement de l'arc du pont de Luohe
Chine : cueillette du thé au Guizhou
Chine : cueillette du thé au Guizhou
Retour en haut de la page

Des scientifiques chinois réalisent une grande percée dans l'informatique quantique

French.xinhuanet.com | Publié le 2018-06-20 à 18:22


(Xinhua/Jin Liwang)

SHANGHAI, 3 mai (Xinhua) -- Des scientifiques chinois ont construit le premier calculateur quantique au monde capable de dépasser les premiers ordinateurs classiques, ouvrant ainsi la voie à la suprématie des ordinateurs quantiques sur les machines classiques.

Des scientifiques chinois ont annoncé cette percée mercredi lors d'une conférence de presse organisée à l'Institut des études avancées de Shanghai, relevant de l'Université des sciences et technologies de Chine (USTC).

Ils sont convaincus que l'informatique quantique peut écraser dans une certaine mesure la capacité de traitement des superordinateurs d'aujourd'hui. Selon une analogie, l'informatique quantique, c'est comme être capable de lire tous les livres dans une bibliothèque en même temps, alors que l'informatique conventionnelle serait de lire ces livres l'un après l'autre.

L'éminent physicien quantique Pan Jianwei, membre de l'Académie des sciences de Chine, a indiqué que l'informatique quantique exploitait le principe de superposition quantique fondamentale permettant à la fois le calcul parallèle ultra-rapide et les capacités de simulation.

En raison de l'énorme potentiel de l'informatique quantique, l'Europe et les Etats-Unis collaborent activement en la matière. Des entreprises du secteur des hautes technologies, telles que Google, Microsoft et IBM, ont également montré leur grand intérêt par rapport à la recherche sur l'informatique quantique.

L'équipe de recherche dirigée par M. Pan est en train d'explorer trois voies techniques : les systèmes basés sur des photons uniques, des atomes ultra-froids et des circuits supraconducteurs.

Récemment, Pan Jianwei et ses collègues, à savoir Lu Chaoyang et Zhu Xiaobo, professeurs à l'USTC, ainsi que Wang Haohua, professeur à l'Université du Zhejiang, ont créé deux records internationaux sur le contr?le quantique du nombre maximal de bits quantiques (ou qubits) photoniques enchevêtrés et de qubits supraconducteurs enchevêtrés.

Selon M. Pan, les calculateurs quantiques peuvent, en principe, résoudre certains problèmes plus rapidement que les ordinateurs classiques. Malgré les progrès substantiels de ces deux dernières décennies, la construction de machines quantiques capables de surpasser les ordinateurs classiques dans certaines taches spécifiques reste un défi.

Dans la quête de cette suprématie quantique, l'échantillonnage de bosons, un modèle de calculateur quantique intermédiaire, a beaucoup attiré l'attention, car il nécessite moins de ressources physiques que la construction d'ordinateurs quantiques universels, a expliqué M. Pan.

L'année dernière, MM. Pan et Lu ont développé la meilleure source au monde de photons uniques basée sur des points quantiques à semiconducteurs. Ils utilisent aujourd'hui cette source de photons uniques hautement performante et un circuit photonique électroniquement programmable pour construire un prototype d'ordinateur quantique multiphotons afin d'effectuer la tache d'échantillonnage des bosons.

Selon les résultats des tests, le taux d'échantillonnage de cette machine est au moins 24.000 fois plus rapide que celui de ses équivalents internationaux.

De plus, la machine est 10 à 100 fois plus rapide que le premier ordinateur électronique, ENIAC, et le premier ordinateur à transistors, TRADIC, dans l'exécution de l'algorithme classique.

Il s'agit du premier ordinateur quantique basé sur les photons uniques à dépasser les premiers ordinateurs classiques. Cette réussite a été publiée en ligne dans le numéro de cette semaine de Nature Photonics.

Dans le système de circuit quantique supraconducteur, une équipe de recherche conjointe de Google, de la Nasa et de l'Université de Californie à Santa Barbara, a annoncé une manipulation de haute précision de 9 qubits supraconducteurs en 2015.

Aujourd'hui, l'équipe de Pan Jianwei, Zhu Xiaobo et Wang Haohua a battu ce record. Elle a développé de manière indépendante un circuit quantique supraconducteur contenant 10 qubits supraconducteurs et a réussi à enchevêtrer les 10 qubits lors d'une opération quantique globale.

Des scientifiques chinois ambitionnent de réaliser une manipulation de 20 photons enchevêtrés d'ici la fin de cette année et tentera de concevoir et de manipuler 20 qubits supraconducteurs. Ils envisagent également de lancer une plate-forme d'informatique quantique en nuage d'ici fin 2017.

(contact du rédacteur : xinhuafr@xinhua.org)

   1 2 3   

On recommande | Plus de photos

010020070770000000000000011107421362541611
百度